Me and fish (deuxième version ) 1997

ME , THE FISH

( Moulé en coque dans ) ( Dieu lui céda une vie )
( ) ( intercessive/en appelle aux )
( le faux cuir ) ( faveurs de la vie / )
( souple noir, souple (où) ) ( mor ne pas )
( J'ai -les fesses nues- ) ( tout-à-FAIT mort )
( collé(es) mes yeux à ce ) (quelqu'événement juste situé)
( peu de vie qui atti?e ) & ( - entre - )
( ma vue [ici bas] se ) ( la ponctuation végétative )
( { block OUT } ) ( - intermédiaire - )
( {} douce musique--- ) ( entre la vie végétale et )
( m'élève m'assoupit ) ( quelque chose qui n' est pas )
(parfois fatigué de ce qui est) ( . . . )
( ENCORE LA VIE ) ( ENCORE LA VIE )

A C C A L M I E



C'est mille fois quotidiennes que sa bouche,
Disque blanc, triple, loupe [épouse la paroi du
bocal]
s'accole au verre,
il y a toujours qq chose d'autre à faire

mais c'est
OBSERVER CERNER ça, qui m'empêche: >fi?h
m'embouche un coin de
Quiet me fait ne plus
Sortir
m'arrêter pi!e , t, c . ..
( Fi?h soulève sans ardeur ses nageoires filaires, et je me surprend,
accompagnant les audaces minuscules de son corps du mouvement
de mes sourcils )

-"Je suis riche à crever tant que je perds mon temps" extrait (Real Audio)

Et je me dis : un travail énorme à faire
Contre
le bon
SENS

Deux algues basses boursouflées de plastique
Vert surplombent un monticule fatigué

et c'est ...là... ] parmi çà [
que j'inflige la survivance à çà, l'animalcule pour l'observ en m'end
m'endor... /
/. .
\je suis...
moi aussi fatigué, mais sans relâche je
m'y tiens même si je n'y suis pas alors je n'ai plus qu'à décrire
MES NAGEOIRES! Et extrait (Real Audio)
Là,
Dans l'état, somme toute, comment pourrais-je
me tromper?

frisures beiges,
brunes, grèges
j'en passe & des couleurs
dans les ridules
que d'un sursaut de poitrine (,)
d'écailles de queue,
du poitrail
il saccage
(((concentriquement)))


ce qu'il bouffe, cette merde . . .
filaments mêlés à la sienne,
Quoi que tu sois, sauf moi
Je pourrais te
Manger extrait (Real Audio)

Tan que RIEN n(est (qui n'évoque)
le temps foultu, limé
dégonflé à RIEN FOUTRE
équivaut le bon temps,
celui soldé AUX AUTRES extrait (Real Audio)

mon poisson lent qui ne sait pas qu'il
danse, parce qu'il n'entend pas la
M u S i q u E ! CORTÈ GE !

Dehors aussi ça
Danse,
mais! je ne sortirai !PAS,
c'est toujours d'mon trou-à-RATS,
le plus anecdotique (que fi?h) qui
me retient {DEDANS}, m'interdit le
DEHORS

( leurs musiques --- pas de voix, hein? , mon F.)
(ou leurs peinture --- pas de ça, hm, chez mon F.)
(M^, leurs livres --- )
PAS LES MIENS! DEHORS!

Ici, rien ne te ressemble, ni ne veux te rassembler.

Fermer cette fenêtre